Aimez-vous l’image télévisée en haute déformation ?

Publié le 6 avril 2009 (modifié le 10 janvier 2010) par Erwan

43 169Aimez vous l’image télévisée en haute déformation ?Tandis que la télévision se fait toujours plus délicate, numérique et en haute définition, de nombreux téléspectateurs continueraient à la consommer complètement déformée voire tronquée, en France comme ailleurs. Servirait-on du caviar à des cochons ?

Les téléspectateurs français vivent plusieurs changements techniques autour de leur très cher petit écran [1]. Toutefois, l’appropriation de ces changements par certains d’entre nous me déconcerte, et l’ensemble tarde à coïncider avec l’idée qu’on peut se faire du progrès.

Les téléviseurs ayant un écran large — dont le ratio est de 16:9 — sont en vente depuis de nombreuses années. Mais ils seraient devenus très récemment l’équipement majoritaire dans les foyers français, durant l’année 2008 [2]. Voilà qui aide à comprendre le relatif battage qu’on a connu l’an passé en termes de communication technologique des chaînes (pour ne citer que le cas de France 2 : passage au 16:9 en avril, puis à la haute définition à l’automne). Nonobstant, dès qu’on a la chance de pouvoir zapper entre plusieurs dizaines de chaines, il est clair que la diffusion d’images au format 4:3 demeure très présente.

Face à cette complexité, assez limitée et déjà ancienne, on pourrait imaginer que le téléspectateur ayant un écran 16:9 veille à ce que l’affichage par défaut soit modifié lorsque l’image est au format 4:3. Plus précisément, on pourrait supposer que le téléspectateur cherche toujours à faire en sorte :

Or il semblerait que bien souvent, il n’en soit rien. Et je serais curieux de savoir dans quelles proportions.

Torturez les images : elles vous en diront moins

On peut observer cela dans nombre de bars et restaurants, par exemple, qui s’équipent de grands écrans 16:9. Les images 4:3 telles qu’on les voit sur ces écrans sont presque toujours étirées de façon à occuper toute la dalle. Certes, nous sommes dans un mode particulier de consommation de l’image : la plupart du temps, les clients ne sont pas là pour regarder la télévision ; ils ne disposent pas d’une télécommande pour adapter les réglages du téléviseur ; et le propriétaire comme ses employés ont d’autres chats à fouetter.

Un jour, peut-être, nombre de téléspectateurs reverront des années plus tard, dans des proportions justes, des images qu’ils avaient d’abord découvertes déformées dans les années 2000…Entrons alors chez l’habitant, pour y découvrir une variante. Chez des membres de ma famille (qu’ils me pardonnent), quelque part dans l’Ouest de la France, le vieux téléviseur au format 4:3 a été remplacé en 2004. Son remplaçant est un écran large 16:9. Là-bas, non seulement ce téléviseur affiche très souvent des images 4:3 déformées, mais elles sont aussi partiellement tronquées : le fait de se débarrasser des parties haute et basse de l’image est insuffisant à éviter une nette déformation de ce qui reste visible. Rencontre du troisième type dans ma propre famille…

Cas isolé ? Tare provinciale ? Lubie française ? Sûrement pas. Sur le web, je découvre le témoignage de Brad, un blogueur américain canadien [4], qui se demande en 2007 « comment faire pour que les gens arrêtent de mettre leur téléviseur à écran large en mode étiré » [5].

Brad a constaté que dans les chambres des derniers hôtels qu’il avait fréquentés, l’étirement était le réglage par défaut sur les téléviseurs à écran large ; qu’il était souvent impossible de le modifier sans passer par la case réception ; et qu’une fois à ladite réception, il se heurtait à l’incompréhension du personnel. C’est dire à quel point de telles déformations peuvent paraître acceptables ailleurs aussi. Ça nous laisse en outre entrevoir l’ampleur du phénomène. Dans son billet, Brad livre également le fruit de sa mini-enquête sociologique :

« […] je rencontre régulièrement des gens qui déclarent qu’il veulent régler leur téléviseur de cette façon. Ils n’aiment tout simplement pas avoir des barres de chaque côté de leur image 4:3, telle que vous en obtenez sur des écrans larges [sans la déformer, ndr]. Ils disent qu’ils préfèrent voir une image déformée plutôt que de voir ces barres. » [6]

Tel est le, tel est le téléspectateur…

La haine des barres noires. Voilà qui pourrait contribuer à expliquer beaucoup de choses. D’abord l’adoption des téléviseurs 16:9, qui correspond davantage au format des films, avec des barres noires supérieure et inférieure moins épaisses. Ensuite ces images 4:3 qu’on préfère voir déformées et même tronquées, plutôt que de laisser apparaître des barres noires. Un article de 01net.com rend assez bien compte de cette haine-là [7]. Je peux comprendre que ces barres gênent nombre de téléspectateurs, particulièrement ceux qui n’ont qu’un petit récepteur. Je peux aussi comprendre que, dans le cas où le téléviseur ne change pas automatiquement ses réglages en fonction du ratio des images diffusées, effectuer ces réglages manuellement puisse paraître fastidieux.

Pourtant, je dois bien l’avouer, c’est une préférence qui me dépasse et me chagrine bien plus qu’il ne faudrait, pour des raisons esthétiques et de qualité de l’information. Je pense à tous ces présentateurs, présentatrices, comédiens, comédiennes et autres personnes publiques qui luttent au quotidien pour cultiver leur ligne. Autant d’efforts que les téléspectateurs renient ; autant de charmes auxquels ils renoncent (en tout cas au format 4:3), alors qu’ils courent après par ailleurs ! Je pense à toutes ces informations, généralement textuelles et parfois importantes, qui accompagnent nombre de nos images 4:3, du score du match de football en haut à gauche au fil d’informations défilant souvent en bas de l’image, en passant par le nom et la qualité d’une personne qu’on interviewe ; toutes choses dont le téléspectateur se prive parfois en tout ou partie d’un coup de mode « zoom ». Je pense par ailleurs aux plaintes entendues maintes fois d’un manque de confiance des téléspectateurs dans les médias, du sentiment de manque de fiabilité de ce qu’ils nous montrent (!). Je pense enfin aux investissements réalisés par les chaînes dans le respect de la haute définition d’un bout à l’autre… Tout ça pour arriver — selon une fréquence qui n’a probablement rien d’exceptionnel — à ce gâchis final. Il est déjà triste de voir le monde avant tout à travers une lucarne ; alors si en plus ces écrans déforment l’image ou ne montrent pas tout ce qu’ils sont censés montrer…

L’ère des images déformées ou tronquées (ou des bandes noires) est-elle en passe de se terminer ? Il semble qu’on se dirige lentement vers une adoption généralisée du 16:9, de la production au lieu de réception en passant par les chaînes. Toutefois la diversité des formats d’image, comme celle des écrans, est aujourd’hui un fait qu’on ne pas occulter. Et puis tout de même, côté fabricants de téléviseurs, que penser de l’arrivée du nouvel écran ultralarge de Philips, d’un ratio de 21:9 ? Je note par ailleurs que dans l’univers informatique, on assiste à une diversification sans fin des ratios des moniteurs [8].

Il m’est arrivé de revoir en couleur, non sans émotion, des images que je n’avais vues qu’en noir et blanc à la télévision durant ma jeunesse. Un jour, peut-être, nombre de téléspectateurs reverront des années plus tard, dans des proportions justes, des images qu’ils avaient d’abord découvertes déformées dans les années 2000… C’est tout le mal que je leur souhaite (car je ne suis pas un tortionnaire, moi !).


Notes :
  1. Rappelons, à toutes fins utiles, que les Français sont restés devant la télévision en moyenne près de 3 h 30 par jour en 2008, selon Médiamétrie. [retour]
  2. Selon le directeur de l’exploitation et des techniques de France 5, Claude Schiffman, interviewé en mars 2008 : « Si l’on considère le poste principal dans les foyers, le format 16:9 représente maintenant la moitié du parc de téléviseurs, le reste étant en 4:3. ». Source : Direction de la communication de France 5, « Entretien avec… Claude Schiffman », La lettre, n° 18, mars 2008, p. 3 (PDF). [retour]
  3. Les images 16:9 sont en fait diffusées au format « 14:9 Letterbox » en Secam (analogique), même via un téléviseur 16:9, tronquant de facto l’image des deux côtés. [retour]
  4. Il s’agit de Brad Templeton, un des pionniers de Usenet et de l’internet commercial, apparemment assez connu outre-Atlantique, mais je passe. [retour]
  5. « How to stop people from putting widescreen TVs in strech mode », Brad Ideas, 18/01/2007. [retour]
  6. Certains commentaires sous le billet de Brad (celui de Alessandro, de Robert A, puis celui de Dwindle Wickel) tendent à confirmer cette préférence des possesseurs d’écrans 16:9 pour l’image 4:3 déformée en raison des barres latérales noires (ou grises, paraît-il, sur un écran plasma) qui apparaissent lorsque l’image 4:3 n’est pas déformée. [retour]
  7. Julie de Meslon, « France Télévisions se met à l’heure des télés 16/9 », 01net.com, 07/04/2008. [retour]
  8. Lire par exemple à ce sujet le billet (en Anglais) : « Screen Resolutions Diverge », Accessible.ie, 06/02/2009. [retour]

Mots clefs:,



 Billets du blog |  Commentaires | Accueil

7 commentaires sous ce billet :

  1. Dies Irae le 7 avril 2009, 21:39 :

    Tout-à-fait, tous ceux qui ont un écran 16/9e dans mon entourage regardent le 4/3 en déformé-tronqué… D’après ce que j’ai pu en voir, c’est plutôt par paresse : ils changeaient au début manuellement le format, puis ont oublié quelle était la touche et se sont habitués ainsi. Il semblerait donc que l’automatisation du switch entre les deux formats ne soit pas systématique, ou bien mal mise en valeur.

    Le symptôme du “j’aime pas les bandes blanches”, même si je ne l’ai pas rencontré, est psychologiquement intéressant : serait-il dû à une frustration inconsciente d’avoir payé le téléviseur 16/9e plus cher, tout cela pour se retrouver avec une image plus petite ?

    Pour ma part je n’ai pas de téléviseur, cela résout le problème…

  2. Erwan le 7 avril 2009, 22:25 :

    Le cas de TMC est assez amusant, vu de chez moi : ils ont récemment changé le format par défaut pour un format large (sans doute du 16:9 ou du 14:9), au nom d’une règle démocratique de base (source). Ce qui fait que sur ma télé 4:3 (tout le monde avait deviné), avec un programme aux images en 16:9, tout le monde a fait une brutale cure d’amaigrissement. C’est l’effet contraire de ce qu’on rencontre la plupart du temps : tout le monde a l’air énorme.

    Quant au symptôme dont vous parlez, je ne sais pas si le prix a une importance, mais je suppose que dans nombre de cas, la persistance du format 4:3 a été sous-estimée, ou bien tout simplement non pensée. Et sur des télés 16:9 de taille moyenne, le 4:3 non déformé est parfois vraiment petit. Ce qui est sûrement difficile à digérer, c’est de s’acheter une télé dernier cri et de devoir accepter que des programmes qui passaient en plein écran sur l’ancienne télé ne passent plus aussi bien.
    Mais les possesseurs de télés 16:9, enfin majoritaires, vont commencer à s’y retrouver.

  3. Brad Templeton le 16 mai 2009, 5:22 :

    Merci pour votre commentaire, mais je ne suis pas un blogueur américain. Je suis Canadien.

  4. Erwan le 16 mai 2009, 11:09 :

    Merci Brad de votre passage et de votre commentaire. Erreur corrigée.

  5. Jean-François le 16 juin 2009, 4:40 :

    Bonjour,

    Excellent billet. Vous êtes même en deça de la réalité quant à l’ampleur de la “déformation intellectuelle” qui consiste à absolument vouloir zoomer des images 4/3 afin qu’elle remplissent des écrans 16/9ème.

    [Phrase corrigée à la demande de l’auteur :] Sur des forums d’opérateurs internet, certains pensent même que le fait que leur téléviseur, via le décodeur Tv Adsl, n’affiche pas automatiquement les images en plein écran, peu importe le format, provient d’un problème de leur équipement (LCD, Décodeur Tv par Adsl) alors que ce sont eux qui en font un usage déviant, c’est catastrophique.

    Petit florilège:

    “Bonjour, moi aussi j’ ai les mêmes soucis des chaînes qui s’ affichent en 4/3; je suis obligé de corriger avec la télécommande pour passer en 16/9…Il paraît que ça vient des programmes envoyés (?)”

    “Cela fait 3 semaines que j’ai échangé mon décodeur ISD 83 contre le IHD 84 de chez thomson et comme tout le monde, apparemment, les chaines (fr3, w9, tmc, nt1…) en 4/3 ne se commutent pas en 16/9. Malgré mes multiples appels au **** ( environs 10 appels), je n’ai remarqué aucune amélioration!”

    (message ci-dessus posté avant le passage en 16/9 de W9 et TMC)

  6. Erwan le 16 juin 2009, 11:06 :

    Merci de votre compliment et de votre témoignage, Jean-François. J’ajoute que d’après mes observations, les chaînes du groupe France Télévisions n’appliquent pas toutes la même logique de diffusion d’un même programme réalisé en 16:9 sur un écran 4:3 (et je ne parle même pas ici de la TNT): c’était patent lorsqu’on commençait à regarder la retransmission d’un match de tennis (Roland Garros) sur France 3 et qu’on était invité à le suivre sur France 2 ou l’inverse : dans un cas les programmes étaient diffusés en 16:9, dans l’autre en 14:9. De quoi en déconcerter plus d’un…

    Par ailleurs, en tant que possesseur d’un téléviseur 4:3, ce format de diffusion 14:9 commence à m’agacer sérieusement : pas de trop grosse gêne pour un match de tennis, mais combien de programmes durant lesquels le jour de la semaine est indiqué à l’écran, calé à gauche, et dont on ne voit qu’un bout : “credi”, “dredi”… Le cadrage de nombreuses images donne également l’impression qu’un bout manque. Et on ne peut alors que passer à la TNT, où les images 16:9 sont effectivement diffusées dans leur intégralité, même sur un écran 4:3. Petites souffrances ordinaires d’un téléspectateur devenu récemment minoritaire… ;-)

    [Ajout, 03/12/09] Le summum est atteint sur mon écran 4:3, avec la diffusion de certains programmes 4:3 sous la forme d’images… entourées de quatre bandes noires ! Mon téléviseur est adapté à une réception plein pot de ce type de programmes, mais je n’ai droit qu’à une image en petit au milieu de l’écran, format téléviseur de cuisine. Tout ça parce que les écrans 16:9 sont devenus la norme. N’importe quoi.

  7. Le dernier blog » Blog Archive » La qualité d’image : formats le 29 octobre 2009, 10:21 :

    […] ailleurs : Aimez-vous l’image télévisée en haute déformation ? (Iconique.net) Les formats de projection […]

Ajouter un commentaire
Sur la gestion des commentaires, lire la page A propos.




Votre commentaire